Vincent ROBINOT

Vincent Robinot a grandi en Baie du Mt St Michel ; sous l’œil bienveillant de l’Archange, il quitte les plus grandes marées d’Europe pour s’intéresser à la tragique mer d’Aral, victime d’une marée qui ne cesse de baisser sous l’action de l’homme préoccupé à cultiver intensivement le coton.

Photographe indépendant depuis près de 15 ans, il fait de l’Asie Centrale son terrain d’exploration privilégié. De l’Aral, il part à la rencontre des nomades kirghizes et multiplie les supports de témoignage. Très vite, la caméra vient en renfort de l’appareil photo et un premier film voit le jour mettant à l’honneur les chevaux et les Hommes du Kirghizstan. À cheval ou à pied il poursuit également ses aventures sans aller très loin : La marche est un retour à l’essentiel aime-t-il rappeler. Un film sur la Corse et le GR20 effectué avec sa femme, illustrera son propos. Mais les voyages se font aussi de l’intérieur. Aujourd’hui il revient sur les pas de son enfance et nous livre un projet plus personnel, persuadé que l’intime peut se dévoiler dès lors qu’il touche une histoire universelle… celle de l’Homme et de son environnement.