MAROC-HAUT-ATLAS
Amazigh, une année berbère

Réalisateur : Elise et Louis-Marie BLANCHARD

Perché dans le Haut Atlas Marocain, au pied des massifs du Mgoun et du Djebel Rhat, le territoire des Aït Bou Oulli, « fils des brebis », est peuplé de berbères chleuhs.
Quelques milliers d’habitants, à la fois paysans et pasteurs, peuplent une trentaine de villages, répartis dans de hautes vallées. Ils y mènent une vie simple, étroitement liée aux cycles de la nature.
Ces hautes vallées, restées longtemps à l’écart de la vie moderne, sont cependant aujourd’hui désireuses de s’ouvrir au monde. Ici, les villageois se sont battus pour obtenir école, dispensaire, route et électricité, synonymes d’une vie plus facile ; mais, on le devine, cela ne va pas sans quelques bouleversements.
Au rythme de la marche ou du pas d’un mulet, Louis-Marie et Élise Blanchard nous entraînent à la découverte de ces magnifiques hautes vallées, qui échappent encore à la standardisation générale, dans un fragile équilibre entre identité berbère, vie traditionnelle en quasi autarcie et « modernité ». Devant les problèmes écologiques rencontrés sur notre planète, sans doute serions-nous bien inspirés de prendre en compte le mode de vie de ces peuples et leur connaissance de la nature, avec laquelle ils entretiennent une relation privilégiée.

BANDE-ANNONCE